2

La diaspora à Abidjan : le carnaval JouvayFest débarque au MASA

L’une des grosses attractions du MASA 2018 sera à n’en point douter, la célébration du Jouvay, carnaval majeur de la diaspora noire vivant dans les Caraïbes et aux Etats-Unis, sur les bords de la lagune Ebrié. Signifiant aube, jour ouvert ou encore matin, le Jouvay ou J’ouvert a été créé il y a plus de 150 ans à Trinidad où, interdits d’accès au carnaval local organisé par les maîtres blancs, les esclaves noirs décidèrent de créer le leur. En utilisant leurs propres rituels et folklore venus d’Afrique. Vêtus de costumes bariolés et le visage recouvert de masques caricaturaux pour moquer les maîtres, ils font la fête au son d’instruments de musiques fabriqués à partir de matériaux de récupération.

C’est cette tradition représentant l’essence de leur culture africaine que les ressortissants de la diaspora caribéenne vivant aux Etats-Unis (Barbade, Trinidad, Sainte-Lucie, Jamaïque, Haïti, Martinique, Guadeloupe et Dominique) ont décidé de perpétuer. Ainsi depuis cinquante ans, la veille du Labour Day (La Fête du Travail aux Etats-Unis), le groupe Jouvay Fest organise en grandes pompes le J’ouvert à New York. Plus de 1 million de personnes se pressent chaque année dans les rues de Brooklyn pour prendre part à cette débauche de sons et de couleurs dont les articulations reprennent les thèmes chers à leurs ancêtres originaires du continent noir.

Composé de plusieurs sections, Jouvay Fest est un grand ensemble qui comprend les groupes Pagwah Mas, Something Positive et Steel Band. Dans une ambiance chaude et colorée, ils racontent l’histoire du J’ouvert dans des apparats somptueux et parfois effrayants. La partie musicale et acoustique est quant à elle assurée, comme aux origines, par des casseroles en acier, des percussions et des bidons en fer, sans oublier les indispensables tambours et fanfares. Aux fins d’amplifier l’événement et d’en faire une fête populaire, Jouvay Fest a signé un partenariat avec le célèbre Ivoirien dénommé Popo carnaval de Bonoua (situé à 50 kms à l’est d’Abidjan, qui en 2017 en était à sa 37ème édition).

Cette première dans l’histoire du MASA en sera une également pour les membres de Jouvay Fest, mais sur un plan très intime… Eux, les survivants de la traite négrière, fouleront pour la première fois la terre de leurs aïeux. Réalisant ainsi le rêve après lequel ont tant langui leurs pères et qu’exprime avec intensité le J’ouvert. Sera-t-il possible d’imaginer les émotions qui assailliront à ce moment là ? Ce sera cela aussi le MASA 2018.

 

 

Yolande ABY

Commentaires (2)

  1. répondre
    nourdine bacardit

    on aura toujours besoin de suivre en directe se qui va se passer pendant le festival

    • répondre
      admindit

      Pas de soucis

Poster un commentaire